Blog

Abus et agressions sexuelles 6 conseils pour les femmes survivantes durant la covid-19

7 septembre, 2020

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Se connecter à son souffle, à son corps et créer un espace de paix à l’intérieur de soir

La pandémie COVID-19 (maladie, confinement et (dé)confinement, distanciation sociale, décès…) peut avoir un impact profond chez les femmes survivantes d’abus sexuels. L’isolement, le silence, la honte, la culpabilité et la peur…sont des sentiments qui peuvent être encore plus difficile à exprimer et à vivre dans le contexte d’une pandémie comme celle que l’on vit présentement. Demander de l’aide et du soutien et en trouver n’est pas évident.

Voici 6 conseils pratiques pour t’aider à t’ancrer et prendre soin de toi tout en naviguant avec la pandémie COVID-19.

1. Il est normal de ressentir ce que tu ressens.

Ce moment d’incertitude suscite de nombreux sentiments pour les survivantes :

  • Tu te sens peut-être en danger et tu ressens de la peur, cela peut te conduire à être « extrêmement » vigilante;
  • Tu peux à la fois ressentir des sentiments contradictoires comme : de l’anxiété et de la joie, de l’excitation et de la tristesse, ou même de la colère et de l’espoir.

Toutes les émotions sont les bienvenus en ce moment. Beaucoup de ces sentiments qui peuvent te sembler bons ou mauvais font surface et c’est correct, n’oublie pas qu’ils méritent d’être reconnus et respectés.

2. Donnes-toi la permission de pleurer.

Le confinement, la distanciation sociale peut être difficile à gérer émotionnellement et activer différents sentiments dont la tristesse.

  • Tu pleures peut-être pour ceux que tu connais (parents, grands-parents) où que tu ne connais pas qui ont été touchés par COVID-19.
  • Ou les célébrations, fêtes ou vacances que tu avais prévues avec tes amis, ta famille… et qui ont tous été suspendues ou annulées.

Fais de la place pour la tristesse que tu peux ressentir. Il est normal de verser des larmes et de pleurer, c’est une façon saine de traiter les déceptions et les pertes. Les deuils peuvent se présenter sous plusieurs formes, prends le temps de les accueillir, de les vivre et de trouver TA façon de traverser cette période.

3. Prends soin de toi.

Prendre soin de soi est la capacité de prioriser ses besoins mentaux, émotionnels, physiques et spirituels. Par exemple, développer une routine de sommeil régulière, tenir un journal, mettre en place une pratique quotidienne de méditation ou de respiration, communiquer virtuellement avec des amis ou des proches.

4. Reposes-toi

Il est important de prendre le temps de se reposer lorsque ton corps le demande. La situation que nous vivons présentement peut faire augmenter ton stress et ton anxiété. Être dans un état d’hypervigilance et traverser différents sentiments peut être très épuisant. Assure-toi de dormir suffisamment et de faire des siestes tout au long de la journée si c’est nécessaire pour toi.

5. Créez un plan qui te protège.

Certaines situations de ton quotidien, le COVID-19 ou tout autre évènement peuvent être des déclencheurs post-traumatiques (Un «déclencheur» est un rappel de traumatisme. Il peut s’agir d’un sentiment, d’une odeur, d’un lieu, d’un sujet ou de tout autre situation qui engage notre système nerveux et provoque une réponse de survie. C’est une émotion surprise, un souvenir que notre corps détient, qui donne l’impression de sortir de nulle part.).

Trouve des façons ou des stratégie pour « sécuriser » ton état, pour prendre soin de toi. Une façon consiste à dresser une liste ou un plan d’activités et / ou de tâches qui te calment et te permet de te sentir ancrée. Quelques exemples d’activités que tu peux ajouter à ta liste:

  • Écouter ta chanson préférée;
  • Aller prendre une marche;
  • Appeler un ami ou quelqu’un de confiance;
  • Prendre une douche ou un bain…diffuser des huiles essentielles, etc.

Tu peux aussi écrire ou taper cette liste et la conserver dans un endroit facile d’accès pour toi (par exemple: à l’ordinateur, sur un bloc-notes à côté de la table de nuit, sur le frigo…).

6. Tends la main, maintiens des liens sociaux.

Comme tu le sais déjà, on nous demande de pratiquer la distanciation sociale, mais nous pouvons rester en communication avec ceux que nous aimons, ceux qui nous voient et ceux qui nous font sentir en sécurité. La distance physique ne doit pas signifier que nous rompons nos liens sociaux.

Rester connecté avec ceux qui nous aiment et nous soutiennent est essentiel pendant cette période.

Appel découverte revivre

L’appel Découverte « REVIVRE » c’est 30 minutes à échanger, toi et moi,
GRATUITEMENT et sans engagement de ta part.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© copyrights 2021 Nancy Boutin Coach